Perse antique : Artaxerxès II épouse sa fille Atossa.

Sous le règne de Tibère (-42; 37), Sextus Marius (un riche propriétaire de mines) fut précipité du haut de la roche Tarpéienne (peine pour les crimes très graves dont la trahison à la patrie) pour avoir commis un inceste avec sa fille.

L’empereur romain Claude (-10; 54) épouse sa nièce Agrippine après autorisation du Sénat.

Cléopatre VII, après avoir été mariée à César et Antoine, épouse successivement deux ses petits frères. Il n’est pas rare que frère et sœur se marient dans l’Egypte antique afin de conserver les biens et les titres dans la lignée (cf. F. Héritier, Les deux sœurs et leur mère). Ramsès II aurait eu des enfants avec au moins deux de ses filles. Toutânkhamon est le fils d’Akhénaton et de l’une de ses sœurs…

Agrippine sortant du bain de Claude Mellan (1598-1688)
Agrippine sortant du bain de Claude Mellan (1598-1688)
francoise-heritier

Pourquoi cette tolérance ?

Nous sommes a des époques où la durée de vie peut être courte, les morts en bas-âge fréquentes. L’important est de pourvoir transmettre ses biens à sa lignée sans la disperser. Or, le mariage des filles hors de la famille suppose une dot ou un héritage et donc la dispersion des biens de la lignée.

Jusqu’à très récemment, l’un des crimes les plus grave était le vol, puisqu’il empêche de transmettre les biens à la lignée, aux descendants.

Cette conception a évolué avec l’augmentation de la durée de vie. Le viol ou le meurtre sont considérés aujourd’hui comme les crimes les plus graves.

Henri VII Tudor et Elisabeth d’York sont des descendants d’Edouard III Plantagenêt. Les parents d’Elisabeth sont cousins au premier degré.
Les Habsbourg d’Espagne se marient entre eux sur 16 générations. C’est le cas le plus visible de développement d’un tare génétique liée à la multiplication des mariages consanguins.
Pendant la Révolution Française, Marie-Antoinette fût accusée d’inceste avec Louis XVII. Cette accusation avait toutefois des fins politiques.
Au Japon, l’empereur Akihito, monté sur le trône en janvier 1989, est le premier de sa dynastie à être marié à une femme ne faisant pas partie de sa famille (mariage en 1959).

La Guerre des Deux Roses anglaise (Généalogie)

Charles II de Habsbourg

Mariage de l’Empereur Akihito (Source Paris-Match)

Croyance que les familles royales échappent aux normes de la société. Elles éviteraient, parce que choisies par les dieux / un dieu, les problèmes liés à l’endogamie, ce qui est faux, comme le montre le cas des Habsbourg d’Espagne.

Pour comprendre les risques liés à l’endogamie

L’histoire de Julien et Marguerite de Ravalet

Les faits :

  • 1582 : Naissance de Julien de Ravalet.
  • 1586 : Naissance de Marguerite de Ravalet qui reçoit une éducation classique (musique, peinture, danse, lecture).
  • Frère et sœur sont élevés en étant proches, les aînés sont au collège, Julien est destiné à la prêtrise et envoyé en pensionnat à l’âge de 12 ans (comme ses aînés).
  • 20 mars 1600 : Marguerite (14 ans) est mariée à un homme riche, fonctionnaire des finances, âgé de 32 ans de plus qu’elle.
  • 1601 : Naissance d’une fille.
  • Elle se réfugie deux fois chez ses parents en raison de maltraitances, ceux-ci la ramènent au mari.
  • Date de la fuite ?
  • 8 septembre 1603 : arrestation de Julien et Marguerite.
  • Novembre 1603 : jugement. Les deux sont condamnés à mort. Ils se proclament innocents à l’annonce du jugement qui leur est faite séparément.
  • Marguerite donne naissance à un garçon en détention. L’enfant n’est pas du mari. Elle désigne un père qui n’est pas son frère.
  • 2 décembre 1603 : frère et sœur sont exécutés.

Il existe plusieurs visions et interprétations de cette histoire qui commence au château des Ravalet près de Cherbourg.

La vérité ne sera probablement jamais connue.