Actualités

Édito

« EQELLES : En-Quête d’Elles »

Le projet est fondé sur une double enquête : une En-Quête de Soi et une En-Quête d’Elles. Il s’agit de s’appuyer sur la trajectoire franco-algérienne de l’autrice Leïla Sebbar en enquêtant sur ses fonds d’archives déposés à l’IMEC (78 boîtes) pour articuler son oeuvre littéraire avec sa participation à l’aventure collective des femmes du journal Histoires d’Elles (1977-1980). À partir de trois sources primaires : les archives de Leïla Sebbar, les 23 numéros du journal Histoires d’Elles et en récoltant les témoignages des femmes qui ont participé à ce journal, nous montrerons les continuités et les ruptures dans la réception des discours féministes, en particulier la question de l’héritage entre la 2ème vague du féminisme (1970) et celle actuelle de #Metoo.

La création d’un observatoire numérique, le « Dictionnaire Interactif critique des Ressources Féministes » (DIRFem) mettant en regard par la numérisation les archives de ce fonds et les articles de la presse d’aujourd’hui permettra d’éduquer aux violences faites aux femmes et aux enfants que ces femmes ont si souvent dénoncées.

DIRFem, le Dictionnaire Interactif critique des ressources Féministes fait donc partie des livrables du projet de recherche EQELLES, il vise plusieurs objectifs :
• mettre à disposition des ressources en Études de Genre (diffusion des savoirs universitaires à destination d’un public très large dont les élèves et professeur.es, autant que les acteurs et actrices des politiques publiques)
• mettre en lumière les contributions du groupe constitué autour des publications d’Histoires d’Elles, Sorcières autour de Leila Sebbar (disponibles sur Persée – 1970-85) en lien avec le programme Féminismes En Revue Femenrev
• thématiser les questions abordées autour de mots clés et d’un index répertoriant les principaux concepts élaborés par la recherche en Etudes de genre
• contextualiser celles-ci au sein des connaissances constituées notamment par les historiennes d’abord pour la période des années 1970, mais aussi sur la longue durée
• réactualiser ces apports à travers les questions qui ont émergé à la faveur des débats des féminismes de la 3ème vague (1990-2020).
• proposer leur didactisation sur le terrain avec une offre pédagogique d’une part et d’autre part un volet interactif qui sera le lieu d’échanges avec les utilisateurs-trices de cette ressource.

L’articulation du DIRFem avec l’héritage légué par l’édition de la Revue Histoire d’ELLES du groupe de féministes constitué autour de Leila Sebbar mais aussi des archives de cette aventure versées à l’IMEC explique l’organisation particulière de cette plateforme de ressources. L’ entreprise se fonde d’abord sur une déclaration de Leila Sebbar écrite au moment de la décision d’arrêter la parution des numéros de la revue : fouiller la mémoire de papier d’Histoire d’Elles, et la mémoire vivante des femmes présentes. Dans cette époque bouillonnante des années 1970, le DirFem propose ainsi de visibiliser l’activité intellectuelle féministe de ce groupe et de saisir la fabrication de l’œuvre littéraire de Leïla Sebbar grâce au fonds d’archives personnelles conservées à l’IMEC.

Fiches thématiques

L’équipe