Paniques morales

Paniques morales : Concept conçu par le sociologue britannique Stanley Cohen dans son livre Folk Devils and Moral Panics: The creation of the Mods and Rockers (1972). Ce titre peut se traduire par « Diables populaires et paniques morales : La création des Mods et des rockers ». Les « Mods » sont symbolisés par les Beatles qui sont relativement bien habillés, et les « Rockers » par les Rolling Stones. S. Cohen interrogent la réaction sociale au crime, en particulier lorsque celui est médiatisé, des médias eux-mêmes et d’une partie de la population. Selon Stanley Cohen, une « panique morale » se met en place lorsque « une condition, un événement, une personne ou un groupe de personnes est désigné comme une menace pour les valeurs et les intérêts d’une société » (p. 9). Il s’agit d’une réaction disproportionnée et disqualifiante pour une population donnée (effet épouvantail). Cohen met en exergue le rôle des médias de masse dans la création des paniques morales et des diables populaires tels que les bandes de jeunes, associée aux blousons noirs dans les années 1960-1970 en France, ou aux jeunes de banlieue plus récemment.

Ce travail d’enquête amène S. Cohen a remarqué dans la presse des exagérations, de la dramatisation, du sensationnalisme, des distorsions, des prédictions, et enfin des symbolisations dans le langage utilisé par les journalistes. Il relève qu’une partie du vocabulaire utilisé par les journaux est porteur d’émotions, la présence de stéréotypes – qui agissent sur les systèmes de croyances-, d’opinions et de prédiction alarmistes fondé sur l’idée que ce qui est arrivé arrivera encore de manière inéluctable. Il note que la panique, même de courte durée, peut avoir des effets à long terme (réitération de faits similaires) et facilite l’adoption de nouvelles législations, notamment à visée sécuritaire. Par ailleurs, le lien entre anxiété dans la population et acte de violence médiatisé apparaît comme évident dans cet ouvrage. Stanley Cohen observe enfin que plus les faits criminels sont médiatisés plus le sentiment d’insécurité est important.

Pour aller plus loin :

Page wikipédia sur « Panique morale »

Podcast Radio France « Panique morale » : l’origine d’une expression pour attiser la peur 

LOCHON Annie, L’évolution de la réaction sociale aux violences et crimes sexuels entre 1989 et 2012 dans la presse française, thèse de doctorat en Sociologie sous la direction de Beynier Dominique et Drieu Didier, Caen, Université de Caen, 2019.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *